0 2 minutes 4 semaines

Des élèves de plusieurs écoles secondaires de la ville de Kisangani dans la province de la Tshopo, ont été sensibilisés sur la lutte contre les violences en milieux scolaires, par la Cellule infirmière de lutte contre les violences sexuelles, lors d’une séance.

A en croire les organisateurs, cette initiative entre dans le cadre de la lutte contre les violences basées sur le genre, en s’attaquant aux causes sous-jacentes.

Nous voulons faire savoir aux élèves que, les violences constituent un handicap sérieux pour les victimes et leurs auteurs. Ils doivent se protéger parmi eux, contre les violences tant physiques, sexuelles que psychologique et celles liées au numérique afin d’ affronter paisiblement leurs études,” a déclaré lundi l’infirmier Joseph Kukongo, Chargé de sensibilisations au sein du CILIC.

Celui-ci ajoute qu’après les écoles, ce sera le tour des familles et des milieux professionnels, pour lancer les mêmes messages pour lutter contre les violences basées sur le genre.

Signalons que CILC est une jeune organisation évoluant à Kinshasa, et attend être installé dans toutes les provinces du pays dont la province de la Tshopo. Ses membres sont principalement de la profession infirmière.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.