0 3 minutes 11 mois

Au Sud-Kivu, il a actuellement des milliers d’enfants zéro dose, c’est-à-dire qui ne se sont jamais fait vacciner, et d’autres sous-vaccinés, c’est-à-dire qu’ils ont manqué plusieurs doses prévues dans le calendrier vaccinal.

Cette situation qui met en danger la vie de ces enfants, a été évoquée ce mardi 29 août 2023, lors d’un atelier de formation organisé par le Programme Elargi de Vaccination (PEV) en collaboration avec le Réseau de Journalistes Amis de l’Enfant (RJAE) et l’ONG PATH.

Devant une quarantaine de journalistes, enfants journalistes et enfants reporters, le Coordonnateur du PEV au Sud-Kivu a expliqué que la cause de ces cas d’enfants zéro dose et sous-vaccinés est liée au fait que certains parents refusent de faire vacciner leurs enfants, suite à des mauvaises informations qu’ils ont entendues sur la vaccination.

Pourtant, explique le Dr Joseph Assumani, ce sont les enfants qui sont victimes. Beaucoup deviennent handicapées suite à la non vaccination, et d’autres meurent des maladies pourtant évitables par la vaccination, notamment la polio, la rougeole et autres.

Celui-ci ajoute que plusieurs autres difficultés font à ce que des milliers d’enfants ratent le vaccin chaque année. C’est notamment l’indisponibilité des vaccins dans certains coins, le manque de financement régulier des services de vaccination, les difficultés liées au déploiement des vaccins dans certains coins, ainsi que l’insécurité toujours grandissante dans plusieurs provinces du pays.

Cependant, celui-ci rassure qu’il y a des efforts fournis par son service pour répondre à ces défis. Il ajoute également que des séances de rattrapage sont organisées pour les enfants zéro dose et sous-vaccinés, seulement pour ceux ayant 0 à 23 mois.

Auteur/autrice