0 3 minutes 2 mois

L’abandon des enfants est une réalité préoccupante qui touche la communauté dans la ville de Bukavu au Sud-Kivu. Mademoiselle Natalina Isella, responsable du Foyer Ek’Abana, affirme que certaines familles abandonnent leurs enfants, les rendant vulnérables, en plus des traumatismes qu’ils subissent.

Les familles qui abandonnent les enfants, les exposent aux dangers tels que la violence, les abus sexuels, l’exploitation, les agressions physiques et surtout le traumatisme. Quand le papa abandonne sa famille, alors que le loyer est fini par exemple, la maman risque d’entrer dans la rue. L’enfant est privé de son père et la mère est contrainte de mendier chaque fois dans la rue. Parfois, la maman est accompagnée par l’enfant. Déjà, l’éducation de cet enfant est menacée. Quoique nous fassions, l’enfant a le droit d’avoir son père et sa mère, ce que les institutions ne remplaceront jamais,” a déclaré Mademoiselle Natalina, dans un entretien avec Watoto News ce mercredi 29 mai.

Pour elle, chaque enfant abandonné a le droit à l’amour, à la sécurité et à l’éducation.

“Il est de notre devoir de veiller sur ces enfants vulnérables et de leur offrir les opportunités dont ils ont besoin pour s’épanouir. L’abandon crée une plaie inguérissable dans ces enfants. Des familles doivent veiller à leur protection quelles que soient les difficultés,” insiste Natalina Isella.

Celle-ci pense qu’il est temps que les différents acteurs et institutions puissent travailler ensemble avec les familles, pour mettre fin à l’abandon des enfants et construire un avenir plus sûr et plus juste pour eux.

Notons que le Foyer Ek’Abana, situé dans la commune de Kadutu à Bukavu, est un lieu qui accueille et encadre des enfants principalement accusés de sorcellerie, et plusieurs autres issus de familles vulnérables.

Le Centre accompagne notamment les enfants dans le processus de la réunification familiale et la réinsertion sociale, scolaire, spirituelle, et initier les plus âgés aux travaux de métier pour développer leur capacité professionnelle.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.