0 3 minutes 2 mois

Grâce Mugisho Munganga, âgé d’une vingtaine d’années, est un jeune homme plein d’énergie et d’ambition dans le domaine de la couture et de la cordonerie.

Grâce a découvert sa passion pour la couture dès son plus jeune âge. Actuellement, il compte 7 ans d’expériences dans la cordonnerie, et crée ses propres modèles de sacs à dos et de portefeuilles.

Dans un entretien avec Watoto News, Grâce Mugisho affirme qu’il a appris les techniques de couture de base en observant les artisans locaux et en expérimentant par lui-même. Petit à petit, il a perfectionné ses compétences et a commencé à produire des articles de haute qualité.

” Après avoir suivi la formation en cordonnerie axée sur la fabrication des sandales en cuire, j’ai tendu mes compétences à la confection des petits sacs et portefeuilles et aujourd’hui je propose des sacs à dos conçu sur mesure. Je continue à améliorer ma touche grâce aux feedbacks de mes clients après livraison “, indique Grâce.

Des particularités

Ce qui distingue Grâce Mugisho, c’est son souci du détail et sa créativité. Il utilise des tissus colorés et durables, souvent récupérés ou recyclés, pour donner une touche unique à ses créations.

Grâce ajoute également des broderies personnalisées, ce qui rend chaque pièce spéciale.

Des aspirations

Grâce se sent très motivé lorsqu’il fait la confection des sacs. Dans l’avenir, il confie vouloir mettre en place une usine de fabrication, pour vendre à un plus grand nombre de personnes dans la ville.

Quand je fais des sacs, c’est le moment que je préfère beaucoup. A la longue, je vais mettre en place une usine de fabrication de sacs. Car nombreux chez nous n’ont pas de chance de se faire des sacs adaptés à leur domaine ou convenir les accessoires vu que les sacs trouvés chez nous sont importés. Certains ne payent pas de sacs de qualité au marché vu le prix exorbitant. Dans l’avenir je compte pallier à ce problème,” insiste-t-il.

Grâce Mugisho Munganga incarne l’esprit d’entrepreneuriat et d’innovation qui anime la jeunesse de Bukavu. Sa passion pour la couture et son engagement envers sa communauté font de lui un véritable modèle pour les jeunes générations.

Auteur/autrice

0 commentaire sur « Bukavu : à la rencontre de Grâce Mugisho, le créateur des sacs à dos »

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.