0 3 minutes 5 mois

A l’occasion de la Journée internationale de la radio et de la télévision en faveur des enfants, le Réseau des Journalistes Amis de l’Enfant (RJAE) au Sud-Kivu plaide pour l’encadrement des enfants de la rue, dans la ville de Bukavu au Sud-Kivu.

A en croire Ernest Muhero, Coordonnateur du RJAE au Sud-Kivu, ces enfants sont victimes de nombreuses violences et abus, qui les incitent à leur tour à commettre des délits, mettant en péril leur avenir.

Pour lui, il est urgent que l’Etat et les organisations non gouvernementales prennent action pour améliorer leur situation, et prévenir la violence et les comportements négatifs.

En ce moment je pense particulièrement à tous les enfants de la rue, qu’on retrouve un peu partout dans la ville de Bukavu. Je voudrais qu’une attention particulière de la communauté humanitaire soit faite sur cette catégorie de personnes. Ils sont là, ils souffrent, ils connaissent des violences, ils entrent dans le vol et beaucoup d’autres choses. A l’occasion de cette journée, nous voudrions faire un plaidoyer pour l’amélioration de leurs conditions,” a-t-il déclaré.

La prise en charge des enfants de la rue est un défi complexe qui nécessite une approche globale. C’est notamment la réinsertion familiale, en travaillant en étroite collaboration avec les familles de ces enfants, pour les sensibiliser à l’importance de l’éducation et les encourager à accueillir à nouveau leurs enfants à la maison.

Les partenaires peuvent également mettre en place des centres d’hébergement d’urgence, afin d’offrir un environnement sécurisé à ces enfants et une éducation de base, ainsi que des programmes de formation professionnelle pour les aider à acquérir des compétences utiles pour l’emploi.

Un soutien psychologique pourrait également les aider à surmonter les traumatismes vécus et à développer une estime de soi positive, afin qu’ils puissent se réintégrer dans la société.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.