0 4 minutes 2 mois

Depuis lundi 13 mai, les enseignements sont suspendus à l’institut Sibatwa de Lusenda, a constaté un correspondant de Watoto News. L’arrêt des cours à cette institution secondaire qui, abrite les élèves réfugiés burundais du camp de Lusenda, est dû aux travaux de fabrication des briques pour la construction de quatre salles de classe pendant les prochaines vacances, selon des sources au sein de l’école.

Ces briques sont fabriqués par les élèves eux mêmes, et chaque élève a l’obligation de réaliser 70 briques.

Certains élèves rencontrés sur place, en pleine activité de fabrication des briques, font savoir que leur école a conditionné la participation aux prochains examens de fin d’année prévus à partir du 27 mai, par la fabrication de ces briques.

On nous a clairement dit que celui qui ne fabriquera pas ces briques ne fera pas les examens de fin d’année. Depuis hier je me bats pour réaliser les 70 briques comme demandé,” fait savoir Nadège, élève à l’institut Sibatwa.

Le président du comité des parents confirme que la fabrication des briques par les élèves ressort de la réunion tenue entre les parents et l’école. Celui-ci indique cependant qu’il n’était pas prévu que cette activité se fasse pendant les heures des cours.

Pour ce parent, la fabrication de ces briques devrait être faite après cours pour ne pas handicaper le programme scolaire.

Nous nous sommes convenus avec l’Institut sur cette activité mais ce qui a mal tourné est la fabrication de ces briques pendant les heures de cours. Normalement cette activité devrait avoir lieu après les cours. Nous suggérons la suspension de cette activité,” déclare le Président du Comité des parents de cet institut.

De sa part, le Réseau communautaire pour la protection de l’enfance (RECOPE) dénonce la suspension des cours à l’institut Sibatwa pour raison de fabrication des briques et interpelle les autorités compétentes à agir pour stopper ces activités et ordonner la reprise des cours dans l’immédiat.

Aucune raison ne justifie la perturbation des cours pendant cette période de fin d’année. Les enseignants n’ont pas encore achevé le programme national d’enseignement. Comment les élèves rattraperont les cours si la fabrication des briques prévaut sur les cours ? Nous sommes concernés par ces activités qui n’avantagent pas les enfants. Ces activités doivent cesser dans l’immédiat. Que l’inspecteur cantonal, le Sous-Proved et d’autres autorités compétentes entendent nos alertes,” martèle le président du Recope Mr Musa Bigirimana.

Il sied de noter que l’institut Sibatwa se trouve à Lusenda, dans la sous-division de Fizi 3 en province éducationnelle du Sud Kivu 2.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.