0 3 minutes 5 mois

Des enfants juniors du Réseau des Journalistes Amis de l’Enfant (RJAE) au Sud-Kivu, disent être émerveillés après avoir visité les installations de la Radio Jambo FM et de la Radiotélévision EKA, à l’occasion de la journée internationale de la Radio et de la Télévision en faveur des enfants.

Lors de leur visite dans ces deux médias de la ville de Bukavu, ce mercredi 6 mars 2024, ces enfants journalistes ont pu visiter les studios radio et télé, les rédactions, les équipements techniques, et même rencontré des responsables des médias et des journalistes.

« Ici à Eka, j’ai visité le bureau du directeur, et j’ai découvert plusieurs autres éléments dont les mixeurs de vidéo et des mixeurs audio. A Jambo également, visité la salle où se passent les émissions, et nous avons fait notre propre émission. J’ai aussi rencontré la Directrice qui s’appelle Angèle, et des journalistes qui y travaillent. Je suis content d’être passé ici, et j’aimerais bien y rentrer bientôt, » nous dit l’enfant Prosper Irenge, à l’issue de cette visite.

Mêmes impressions pour Michaella Binja, qui dit être contente de découvrir un univers qui la passionne : « Je suis contente d’avoir visité la salle technique où il y a beaucoup de caméras, des écrans et autres appareils. Cette journée a été importante parce que nous avons pu bénéficier de notre droit d’accès à l’information » déclare-t-elle.

Pour l’enfant Zeloth Zagabe, la joie est encore immense car en plus de la découverte des installations de ces médias, il a pu participer pour la première fois à une émission en direct.

« J’ai pu apprendre beaucoup de choses que je ne connaissais pas et j’ai découvert des appareils qu’on utilise ici à la radio pour diffuser les informations. J’ai vu le studio et la salle où se passent les émissions. Nous avons aussi fait une émission. Pour la première fois de ma vie je suis passé en direct à la radio. C’est un rêve que j’ai réalisé aujourd’hui grâce à la radio Jambo et la Radiotélévision Eka. Je demande aux autres enfants de prendre courage et continuer à défendre leurs droits, » confie-t-il.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.