0 2 minutes 3 mois

Plusieurs écoles et universités de la ville de Bukavu au Sud-Kivu ont décidé de suspendre les cours à partir de ce lundi 29 avril. Objectif, exiger la libération du Directeur général de l’ISP Bukavu, kidnappé depuis samedi dernier avec sa femme.

Le Professeur Espoir Ruhigita, également enseignant à l’Université Évangélique en Afrique (UEA), a été enlevé par des hommes non autrement identifiés dans la plaine de la Ruzizi, en territoire d’Uvira.

En conséquence, l’ISP a suspendu ses activités, ainsi que celles de des écoles d’application (EDAP et EPA). Dans ce même cadre, l’UEA a également suspendu ses activités.

En signe de solidarité, l’ISTM Bukavu vient à son tour de suspendre les activités. Dans un communiqué, le Comité de gestion demande aux autorités à tous les niveaux de s’impliquer pour obtenir la libération de ce Professeur, ainsi que son épouse.

Aujourd’hui, nous avons été tous renvoyés. Nous ne pouvons pas étudier alors que le Directeur général est toujours entre les mains des rebelles. Malheureusement, nous tendons vers la fin de l’année scolaire, et chaque jour que nous perdons est un retard sur le programme national. Nous voulons qu’il soit libéré le plus tôt,” confie Caleb, élève à l’EDAP ISP.

Notons que plusieurs personnalités, autorités et acteurs sociaux ont condamné le kidnapping du Professeur Espoir Ruhigita. Ce mardi, une marche pacifique est même prévue par les étudiants pour exiger sa libération sans condition.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.