0 3 minutes 2 mois

Ce mercredi 15 mai, le monde célèbre la Journée internationale des familles. Une occasion de se pencher sur les défis auxquels font face les enfants des familles prolétaires. Ces derniers sont confrontés à la précarité, à l’insécurité alimentaire et au manque d’accès à des soins de santé de qualité. Le manque de ressources limite également leur accès à l’éducation et à la formation.

Ces enfants sont confrontés à des défis émotionnels et sociaux. Leur environnement familial peut être stressant et instable en raison de leur statut socio-économique, ce qui affecte leur confiance en eux et leur estime de soi.

Suite à cela, certains enfants et adolescents s’adonnent aux travaux lourds dans des carrières et restaurants et d’autres deviennent des transporteurs des fardeaux pourtant ils sont encore en âge scolaire.

La situation de chômage et la position sociale des parents influencent le parcours scolaire des enfants, qui lui‑même conditionne leur insertion professionnelle future. Avoir les frais scolaires devient un casse tête. Ce qui conduit à ce que certains enfants s’adonnent à la délinquance et se laissent exploiter pour avoir à manger. C’est le cas par exemple des enfants qui sont au marché Bondeko qui transportent des fardeaux toute la journée,” indique Aimerance Cito, parent et vendeuse de Kadutu à Bukavu.

De sa part, Eric Mushagalusa, enseignant à l’école primaire de Burhiba, pense que cette journée est une occasion de réfléchir sur les moyens d’aider les enfants issus des familles modestes.

“La journée internationale des familles est un moment opportun de reconnaître la force et la résilience des enfants. Nous devons à cet effet, nous engager à travailler ensemble pour créer un monde où chaque enfant, quelle que soit son origine socio-économique, ait la possibilité de s’épanouir et de réaliser son plein potentiel,” soutient-il.

Cette année, la journée internationale des familles est célébrée sous le thème : ” familles et action climatique “. Les changements climatiques ont un impact négatif sur la santé et le bien-être des familles et entraînent souvent des déplacements forcés et la perte des moyens de subsistance des individus.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.