0 2 minutes 4 mois

La société civile et le district de la PNC Kalehe ont organisé une journée dite porte ouverte, à l’attention des tenanciers des hôtels, Nganda, terrasses et maisons de tolérance, ce mercredi 03 avril 2024, dans la cité de Minova, territoire de Kalehe au Sud-Kivu.

Selon les organisateurs, l’objectif était de sensibiliser ces opérateurs économiques sur la lutte contre l’utilisation des enfants mineurs, dans leurs entreprises.

Cette journée s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du plan d’action sécuritaire où il est demandé à toute personne de contribuer à la sécurité de l’entité, indique James Musanganya, président de la fédération de la société civile du territoire de Kalehe.

Le constat est tel qu’en cette période d’insécurité, plusieurs enfants sont utilisés dans les activités telles que exploitation sexuelle, des ventes et achats des produits alcooliques, de transport des fardeaux, violences sexuelles,” souligne-t-il.

Pour lui, il s’agit également d’encourager les opérateurs à contribuer et à assurer la sécurité qui est une affaire de tous. Il conseille à ces opérateurs de détenir les registres des visiteurs mais aussi dénoncer les cas suspects afin de contribuer à la sauvegarde de la paix et la sécurité du milieu.

La société civile encourage également les responsables à dénoncer, même s’il s’agit d’un élément PNC, un militaire ou toute autre autorité, qui abuserait de son pouvoir pour introduire les enfants mineurs dans leurs installations, quel que soit leurs rangs.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.