0 2 minutes 4 mois

Au total 256 enfants ont été retirés des groupes armés grâce à une mission de vérification conjointe menée en territoire de Kalehe par le Programme de Désarmement, Démobilisation, Réinsertion Communautaire et Stabilisation (P-DDRCS) Sud-Kivu
Cette mission a été effectuée à Tamba, Mushunguti, Bulambika et Mubuku en collaboration avec des agences de protection de l’enfant telles que le Bureau pour le Volontariat au Service de l’Enfance et de la Santé (BVES), ACAD, VEDIP, TPO, ARPJ, SECAS, la MONUSCO, AES et WNP,

Au cours de cette opération, qui s’est déroulée du 27 au 31 janvier 2024, un total de 326 présumés Enfants Associés aux Forces et Groupes Armés (EAFGA) ont été vérifiés.

Parmi eux, 256 enfants ont été certifiés comme étant des victimes de recrutement forcé, dont 165 garçons et 91 filles. Ils ont été retirés des groupes armés Raia Mutomboki Kiriku, Moïse, Shaba et Makofi.

La libération de ces 256 enfants constitue une étape importante dans les efforts déployés pour mettre fin à l’utilisation des enfants dans les conflits armés. Plusieurs autres centaines d’enfants ont été récemment retirés des groupes armés dans différentes autres entités du Sud-Kivu.

Ces enfants ont été soumis à des traumatismes et à des violences extrêmes pendant leur séjour dans les groupes armés, et il est essentiel de leur fournir un soutien adéquat pour leur rétablissement physique et psychologique.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.