0 2 minutes 4 mois

Plusieurs élèves n’ont pas accès à leurs écoles dans le village de Kivale, en groupement Mbulie, au sud-ouest du territoire de Lubero, au Nord-Kivu.

Ceci, après deux semaines d’arrêt des cours, caractérisé par les des affrontements des deux factions dans cette entité.

L’alerte est de l’organisation Jeunes Unis pour la Renaissance de l’Excellence (JURE absl) dans un entretien accordé à un correspondant de Watoto News ce mardi 6 janvier.

Joseph Katya, son coordonnateur national, s’inquiète du fait que les groupes armés locaux déstabilisent les activités scolaires et socio-économiques pour des fins mesquins dans ce coin

Il appelle les leaders communautaires ainsi que l’administration territoriale à s’impliquer davantage pour la restauration de la sécurité dans la zone.

“C’est depuis deux semaines que deux groupes armés dont FPP AP et le groupe de Gilbert se battent. Les recommandations sont d’ordre sécuritaire. Mais les plus grandes, c’est la cessation des hostilités, si le problème n’est pas fini la population va mourir de faim, tout comme les enfants qui ne vont plus à l’école, tout le monde a fuit le milieu”, s’inquiète cette organisation.

Notons que cette entité du territoire de Lubero compte deux écoles dont une primaire et l’autre secondaire.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.