0 2 minutes 4 mois

De nombreux enfants seraient exploités dans des carrés miniers du territoire de Djugu. C’est ce que fustige le Bureau genre famille et enfants, dans cette partie de la province de l’Ituri.

A en croire ce service, plus de mille enfants de moins de 18 ans sont utilisés comme main d’œuvre, et d’autres sont prostitués, dans des carrés miniers.

Ces enfants, privés de leur droit à l’éducation, seraient donc exploités pour des intérêts qui ne leur profitent aucunement.

Les filles sont contraintes à la prostitution dans des maisons de tolérance, leur rapportant une rémunération dérisoire, qui est ensuite remise à leurs bourreaux financiers, explique Ruth Biwaga, responsable de ce service.

Selon elle, d’autres enfants sont employés dans des bistrots pour vendre des boissons. Une conséquence directe de l’insécurité qui s’est installée dans cette région, entraînant une pauvreté croissante parmi la population.

Dans ce territoire, des actes de violence perpétrés ne permettent pas aux parents d’assumer correctement leurs responsabilités.

Ainsi, de nombreux enfants se retrouvent utilisés par leurs propres parents pour la vente de produits divers, afin d’assurer les besoins élémentaires de la famille.

Cette exploitation est un véritable désastre pour ces enfants, constate notre source, qui lance un appel au gouvernement congolais pour qu’il assume pleinement ses responsabilités, et mette un terme à ce phénomène.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.