0 2 minutes 3 mois

Des jeunes de Kamanyola, en territoire de Walungu au Sud-Kivu, ont dénoncé ce mardi 13 février, la complicité des pays voisins et occidentaux, dans la déstabilisation de la partie Est de la RDC.

C’était au cours d’une manifestation pacifique organisée l’avant midi de ce mardi par le conseil local de la jeunesse de Kamanyola. Ils citent notamment le Rwanda, l’Ouganda, l’Angleterre, la France et les Etats-Unis.

Dans leur mémorandum lu et déposé à la Monusco, ces jeunes appellent toute la population de la RDC en général et celle de la partie Est en particulier à l’unité, pour mettre hors d’état de nuire l’ennemi.

Pour le maintien de la paix localement, les jeunes invitent les autorités compétentes à veiller sur le mouvement des voyageurs et leurs documents, mais également identifier devant les chefs de village les visiteurs et autres demandeurs d’asile.

Signalons que cette marche est partie de la bifurcation de Ngomo à l’hôpital Saint Joseph, puis de la frontière à la Monusco où un mémorandum a été déposé.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.