0 3 minutes 4 mois

Le projet “Réponse d’urgence en éducation” a permis l’amélioration des conditions d’accès et le maintien à l’école de plus de 5.000 enfants et adolescents déplacés et retournés, en situation d’urgence, affectés par les différentes crises humanitaires, dans 16 écoles du territoire de Fizi au Sud-Kivu.

C’est ce qu’indique une délégation de l’UNICEF à l’issue de sa visite des activités réalisées dans le cadre de ce projet exécuté depuis août dernier par l’organisation ARPS (Action pour la Réhabilitation et la Promotion Sociale), avec l’appui financier de l’UNICEF, sur fonds suédois.

Des écoliers bénéficiaires de ce projet remercient l’UNICEF qui, à travers ARPS, leur a donné des fournitures, vu que depuis le début de l’année, ils n’avaient qu’un seul cahier et d’autres non, mais ils peuvent désormais bien apprendre.

ARPS nous a beaucoup aidé. Nous avons reçu des cahiers, des stylos, des sacs, des crayons. Ça nous a beaucoup aidé parce que nous écrivons désormais tout ce que nous apprenons. Avant nous n’avions pas de cahier. Tous les cours on les mettait dans un seul cahier, et ça nous perturbait. Merci à ARPS et à l’UNICEF. Même nous les filles, nous avons reçu des kits d’hygiène intime qui nous aident quand nous avons des menstrues,” déclare Jeannette Faila, écolière de 5ème primaire.

Ces élèves sont aussi contents d’avoir participé aux cours de rattrapage qui leur ont permis d’assimiler les notions qu’ils ont ratées pendant leur déplacement.

Nous étudions désormais bien grâce à l’assistance de ARPS qui nous a donné des cahiers et plusieurs autres fournitures. Elle nous a donné aussi des jeux, et nous a appris l’éducation à la paix. Qu’on nous assiste aussi avec des sacs, et nombreux manquent d’uniformes,” confie l’élève Djafari Matenga.

Lancé en août 2023, ce projet d’urgence a ciblé 16 écoles des sous-divisions de l’EPST Fizi 1 et 2. Il sera clôturé fin février 2024.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.