0 3 minutes 4 mois

Les enfants de la cité de Kungu font face à des sérieux problèmes d’eau potable, dans la province du Sud Ubangi. Cette grande cité ne compte que 2 puits artésiens qui pallient tant soit peu aux besoins de l’eau, notamment le trou de forage de l’église catholique et celui d’un particulier.

Mais ces 2 fontaines fournissent de l’eau à faible quantité et leur accessibilité est difficile pour toute la population de la cité, en particulier des enfants.

Toutefois, il y a l’engouement massif des habitants et leurs récipients autour de ces fontaines pour se procurer du breuvage. Nombreux rentrent tard dans la soirée asservis.

La situation est devenue inquiètante depuis la semaine dernière, lorsque la pompe hydraulique la plus fréquentée de Monsieur Justin Lindongo, située dans le quartier du centre, est tombée en panne sans remède jusqu’à l’heure actuelle, quand bien même que la répartition est en cours. Le propriétaire affirme avoir déjà mobilisé les fonds pour la remise en œuvre incessante.

Cette pénurie d’eau s’observe également à l’Hôpital Général de Référence de Kungu qui ne fait pas exception. Cette entité qui demande plus d’hygiène est toujours dépourvue d’eau depuis sa création. Les gardes malades et les hygiénistes doivent parcourir plus d’un km pour s’approvisionner en eau.

Notons par ailleurs que la grande majorité de la population vit des eaux de source et de rivière à l’instar de Buku, Mongbala, source piscine, Mayi ya kopo et plusieurs autres.

Il sied de signaler que le manque d’eau potable, boisson vitale qui a des particularités socio-alimentaires, paralyse les conditions de vie de la population. Un SOS, à travers les ondes a été lancé aux autorités du gouvernement tant central que provincial et aux hommes de bonne foi, afin de trouver une solution idoine et durable quant à ce.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.