0 3 minutes 7 mois

Le pont jeté sur la rivière Gokwe à Minova, a été emporté par les multiples catastrophes naturelles survenus les mois derniers dans cette partie du territoire de Kalehe au Sud-Kivu. Conséquence, des centaines d’élèves, notamment du primaire, ont du mal à traverser.

Selon le constat fait par Watoto News sur place, des écoliers ont du mal à passer dans la rivière, pour atteindre l’autre côté et se diriger à l’école .

Soucieux de l’éducation de leurs enfants, certains parents, déjà en difficulté financièrement, sont contraints de payer les jeunes qui ses pointent chaque matin et midi à la rivière, pour faire traverser les enfants en les portant au dos.

Mais pour les plus vulnérables, c’est un calvaire qu’ils vivent chaque jour, notamment lors des grandes pluies, où l’eau déborde de telle sorte que personne n’arrive à traverser.

«Nous avons du mal à traverser la rivière. S’il n’y a pas une grande personne pour me faire traverser je reste là à atteindre. Parfois il y’a toujours personne, je rentre à la maison, et ce jour là je ne vais pas étudier . Il y a d’autres enfants plus petits qui se donnent du courage de traverser mais parfois ils tombent, se mouillent et mouillent leurs cahiers,» confie un élève de l’EP Bubale.

Ladislas Mukamba, habitant du village Makelele, et enseignant à l’école primaire Bubale, affirme que non seulement les élèves ont parfois du mal à se présenter à l’école, mais aussi, ils sont traumatisés suite aux différentes catastrophes survenues dans cette partie.

«Nous demandons au gouvernement ainsi qu’aux bailleurs de fonds de nous aider à construire le pont qui pourra aider les enfants à traverser la rivière, et ainsi diminuer tant soit peu la peur qu’éprouvent ces enfants,» plaide-t-il.

Signalons que la catastrophe survenu mi avril dernier, a emporté 4 salles de classe à l’EP Bubale. Des églises, champs et plusieurs autres biens ont également été détruits par les inondations dans le village de Makelele.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.