0 3 minutes 3 mois

Des enfants journalistes du RJAE disent être satisfaits par les échanges qu’ils ont eu, lors d’une rencontre exceptionnelle mercredi avec des responsables au sein de la Division provinciale du Genre, Famille et Enfant, à Bukavu, dans la province du Sud-Kivu.

Au cours de cette rencontre, ces derniers ont discuté du respect de l’opinion de l’enfant et de son importance dans toutes les décisions qui les concernent. Voilà pourquoi ces enfants trouvent important qu’il y ait maintenant des comités d’enfants pour ça.

Au cours de cette rencontre, au total 5 enfants du Comité d’enfants du RJAE, accompagnés de leurs encadreurs, ont discuté avec Monsieur Marcellin Shabani, Chef de Bureau chargé de la Protection de l’Enfant à la Division du Genre, avec à ses côtés le Point Focal participation des enfants, Adams Barochi, et l’assistant accompagnateur des structures de participation des enfants de la Société Civile, Enjili Pouvoir.

L’article 17 de la Convention relative aux Droits de l’Enfant (CDE) a également été au cœur des discussions. Cet article stipule que les enfants ont le droit d’être informés et accéder à l’information sur les questions qui les touchent.

Les responsables de la Division ont expliqué aux jeunes journalistes comment ils mettaient en pratique cette disposition essentielle à ce métier.

Mais ce n’était pas tout. Le Chef de Bureau Marcellin Shabani a partagé un projet ambitieux avec les RJAE Juniors : la création des comités d’enfants qui, à terme, vont devenir un véritable parlement des enfants.

Une motivation de plus pour les juniors qui s’imaginent déjà, débattant, votant et défendant leurs droits au sein d’une assemblée qui leur est propre.

Martine Kasongo, l’une des enfants journalistes présentes, a exprimé son émerveillement : « Aujourd’hui, le gouvernement nous a montré son désir sincère d’appliquer les droits de l’enfant. Ils veulent écouter nos opinions à travers nos délégués. C’est un pas vers un avenir meilleur pour le Congo,» nous explique-t-elle.

En tant qu’enfants journalistes du RJAE Junior, nous lançons un appel solennel à l’État, de poursuivre cette lutte en faveur du bien-être de l’enfant, à travers les Comités et les Parlements d’enfants.

Arsène Aksanti Bwimba, Enfant Journaliste du RJAE Junior

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.