0 3 minutes 3 mois

Les médias sociaux présentent des risques élevés d’atteinte à la vie privée, de cyberintimidation et de distraction pour les filles, selon un nouveau rapport mondial de suivi sur l’éducation, publié ce jeudi 25 avril par l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO).

A en croire Anna D’Addio, analyste de l’équipe du rapport consulté par Watoto News, les nouvelles technologies ont un impact négatif considérable, sur les opportunités et les résultats en matière d’éducation des filles.

« Les filles sur les réseaux sociaux sont beaucoup plus exposées à différentes formes de harcèlement. La cyberintimidation est beaucoup plus fréquente chez les filles que chez les garçons. C’est quelque chose qui affecte leur bien-être, et leur bien-être est important pour l’apprentissage » a déclaré Mme D’Addio.

D’après les conclusions du rapport, les médias sociaux exposent les jeunes filles à toute une série de contenus vidéo inappropriés, notamment à caractère sexuel, et à la promotion de normes corporelles malsaines et irréalistes, qui affectent négativement la santé mentale et le bien-être.

« De plus en plus de preuves montrent qu’une exposition accrue aux médias sociaux est liée à des problèmes de santé mentale, des troubles de l’alimentation et de nombreux autres problèmes qui conditionnent et détournent les utilisateurs des médias sociaux, et en particulier les filles, de l’éducation, ce qui affecte leur réussite scolaire », a déclaré Mme D’Addio.

Selon une statistique de Facebook citée dans le rapport, 32% des adolescentes se sentent moins bien dans leur corps après avoir consommé le contenu de la plateforme sur Instagram. L’analyste a souligné que l’utilisation des médias sociaux peut avoir des effets positifs sur les jeunes filles, en particulier lorsqu’ils sont utilisés pour accroître les connaissances et sensibiliser aux questions sociales.

« Je pense que ce qui est important, c’est d’enseigner à utiliser les médias sociaux et la technologie », a dit Mme D’Addio.

Notons que les résultats du rapport révèlent la nécessité d’investir davantage dans l’éducation et d’une réglementation plus intelligente des plateformes numériques.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.