0 2 minutes 2 semaines

Les orphelins du SIDA restent toujours marginalisés en dépit de l’intensification de la sensibilisation visant à lutter contre ce phénomène au sein de la communauté, dans la ville de Butembo au Nord-Kivu.

La crainte est exprimée par Marie Kafanya Dolorose, secrétaire exécutive de la structure dénommée Femmes Engagées pour la Promotion de la Santé Intégrale, FEPSI, qui assure la prise en charge de ces vulnérables.

Elle s’est prononcée à l’occasion de la Journée mondiale des orphelins du SIDA, célébrée chaque 7 mai de l’année.

Dans une interview accordée à Watoto.news, Marie Kafanya Dolorose a laissé entendre que tous les orphelins du SIDA ne sont pas porteurs du VIH.

D’où son souhait de voir la population être sensibilisée davantage pour lutter contre la stigmatisation de cette catégorie d’enfants.

“Il y a des enfants qui sont orphelins du VIH mais qui ne sont pas atteints. Mais il y en a d’autres qui sont malades et nous les prenons en charge psycho-médicalement”, a-t-elle précisé, avant de souligner que ces vulnérables sont toujours maltraités par la communauté.

Parlant des difficultés auxquelles ces enfants sont confrontés, Marie Kafanya Dolorose souligne le traumatisme dû à leur non-prise en considération dans leurs familles d’accueil.

Notons que la Journée mondiale des orphelins du SIDA a été instituée en 2002, dans l’objectif de focaliser l’attention du public et des médias sur la détresse des enfants orphelins du Sida.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.