0 3 minutes 3 mois

Les artistes Bukaviens font face à plusieurs difficultés, notamment le manque de ressources matérielles et financières pour produire et promouvoir leur travail, à l’absence d’un soutien institutionnel et de reconnaissance de leur travail.

Ils l’ont dit ce lundi dans un entretien avec un reporter de Watoto News, à l’occasion de la journée mondiale de l’art, célébrée le 15 avril de chaque année.

Ces artistes, pourtant créatifs et qui inventent une nouvelle façon de faire, sont en tout petit nombre à avoir du succès.

Certains qui conjuguent les efforts pour donner de l’évidence à l’art, se trouvent être dissuadés par leur environnement ainsi que par des préjugés.

Ce qui fait que des enfants et adolescents qui voulaient faire de l’art un métier, ne trouvent pas assez de motivation.

“Il s’observe une mosaïque des jeunes qui s’intéressent aux arts oratoires et ceux d’écritures. Ces arts sont quasiment oubliés. C’est cela le défi majeur auquel nous nous heurtons actuellement dans la ville de Bukavu. Également, les artistes locaux qui pourraient servir de modèles et de mentors pour les enfants sont souvent contraints de quitter la région en raison des conditions difficiles. Cette situation prive les enfants de modèles inspirants et de possibilités d’apprentissage” , indique Jospin Cibalwira, artiste et présentateur de l’émission Flambeau de l’univers à Jambo FM à Bukavu.

Pour lui, la précarité dans laquelle vivent nombreux artistes de Bukavu, ne favorise pas une bonne éducation culture des enfants.

Le manque d’événements artistiques accessibles limitent les occasions pour les enfants de s’engager avec l’art et la culture. Des centaines d’efforts s’envolent et plusieurs réalisations autant nécessaires finissent dans l’ombre car ces artistes ne sont pas assez soutenus dans la communauté où ils exercent leurs activités. Ces difficultés ont un impact direct sur les enfants de Bukavu, car ils sont privés de l’accès à une éducation artistique de qualité et à des opportunités pour développer leur créativité” explique-t-il.

Il sied de rappeler que la Journée mondiale de l’art contribue à renforcer les liens entre les créations artistiques et la société, à promouvoir une meilleure prise de conscience de la diversité des expressions artistiques et à mettre en valeur la contribution des artistes au développement durable.

C’est également l’occasion de remettre en lumière l’éducation artistique dans les écoles, étant donné que la culture peut ouvrir la voie à une éducation inclusive et équitable.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.