0 2 minutes 4 mois

La Société Civile du groupement de Bunyakiri, située dans le territoire d’Idjwi au Sud-Kivu, plaide auprès du Fonds Social de la RDC, pour la remise officielle des établissements scolaires récemment construits, en faveur des enfants de cette partie de la province.

Espoir Nyakabingu Luc, président de cette structure citoyenne locale, a exprimé cette requête lors d’une entrevue accordée à notre rédaction ce vendredi 22 mars 2024.

Celui-ci a souligné l’urgence de cette remise, révélant que dans certaines écoles, les salles de classe sont surpeuplées, illustrant ainsi la précarité des conditions d’enseignement.

La Société Civile s’interroge sur les raisons pour lesquelles les infrastructures éducatives, érigées il y a deux ans grâce au financement du Fonds Social de la RDC, n’ont toujours pas été confiées aux autorités locales. L’objectif initial de ces constructions était d’élever le niveau de l’éducation dans le territoire d’Idjwi, en garantissant aux jeunes élèves des conditions d’apprentissage adéquates.

Cette structure fait remarquer que les élèves des classes surchargées peinent à suivre les cours et à assimiler les instructions de leurs enseignants, ce qui pourrait avoir des répercussions néfastes sur leur parcours.

Car, explique Espoir Nyakabingu, le Fonds Social avait requis la démolition des anciens bâtiments scolaires pour libérer l’espace nécessaire à la construction des nouvelles structures. Elle appelle à la remise des écoles construites aux enfants, pour qu’ils puissent terminer l’année scolaire en toute quiétude.

Notons que selon des sources contactées au sein du Fonds social, malgré l’achèvement de ces bâtiments scolaires, la plupart des écoles ne disposent pas encore du mobilier, notamment des bancs et autres, ainsi que des équipements de bureau essentiels. Ce qui bloquerait jusqu’ici l’inauguration.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.