0 2 minutes 4 mois

La jeunesse de Buzi en territoire de Kalehe au Sud-Kivu, plaide auprès des autorités, en vue de l’exonération des frais de participation à l’EXETAT 2024, pour les élèves finalistes déplacés, qui ont fui la guerre du M23 au Nord-Kivu.

Elias Shamamba, président de cette organisation de jeunesse du groupement de Buzi, dans le territoire de Kalehe, indique que les élèves déplacés par la guerre et se trouvant dans différents sites de cette partie de la chefferie de Buhavu risquent de manquer cette année scolaire si le gouvernement congolais n’intervient pas rapidement.

Dans cette même correspondance, Elias Shamamba demande aux autorités de la province du Sud-Kivu, de porter une attention particulière à ces élèves et d’étudier les moyens de les intégrer dans les écoles de locales, afin de leur permettre de poursuivre leurs études.

Depuis le mois de février, la crise s’est aggravée dans le territoire de Masisi, au Nord-Kivu, entraînant un déplacement massif de la population vers Buzi, dans le territoire de Kalehe, au Sud-Kivu.

Parmi ces déplacés, on compte des milliers d’élèves qui ne savent pas quand la situation sécuritaire sera rétablie pour qu’ils puissent retourner dans leurs villages, actuellement occupés par les rebelles.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.