0 3 minutes 3 mois

Les enfants du territoire de Fizi dans la province du Sud-Kivu, font face à un problème majeur : le manque d’accès à l’informatique de base dans les écoles primaires et secondaires.

Selon le constat d’un correspondant de Watoto News, en raison du manque d’ordinateurs, de nombreux garçons et filles de Fizi sont privés d’une formation pratique en informatique, ce qui représente un obstacle pour leur avenir professionnel.

« Les compétences numériques sont devenues essentielles dans notre société moderne. Dans un monde où l’informatique joue un rôle de plus en plus important dans les emplois actuels et futurs, il est impératif que les enfants acquièrent une connaissance de base en informatique dès leur plus jeune âge,» pense un observateur.

Face à cette situation critique, d’aucuns pensent qu’il est primordial que le Gouvernement congolais ainsi que les organisations humanitaires intervenant dans le domaine de l’éducation se mobilisent et prennent des mesures pour résoudre ce problème.

Il peut soit s’agir d’organiser des formations visant à renforcer les capacités des enseignants des différentes écoles de Fizi dans l’enseignement de l’informatique de base. Ces enseignants pourront ensuite transmettre ces connaissances aux enfants, préparant ainsi ces derniers à un avenir professionnel de plus en plus numérique.

« Les enfants doivent apprendre à utiliser les ordinateurs, à naviguer sur Internet, à maîtriser des logiciels et à comprendre les concepts fondamentaux de l’informatique. Ces compétences leur permettront de s’adapter aux évolutions technologiques et de se préparer aux emplois axés sur les compétences numériques qui se développent rapidement partout dans le monde. Avec l’appui l’avènement de l’intelligence artificielle, il est crucial que les enfants de Fizi ne soient pas laissés pour compte dans cette économie numérique en plein essor, » explique notre source.

Il est important de signaler une disparité entre les garçons et les filles en matière d’accès à l’informatique de base. Alors que certains jeunes garçons utilisent déjà des smartphones, ce n’est pas le cas des filles. Une inégalité qui est souvent à la base de l’exploitation et des abus en milieu scolaire.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.