0 3 minutes 4 mois

L’organisation Holly Vision vient d’organiser une capacitation des enseignants du centre de rattrapage scolaire de Kalwa, en territoire de Kabare au Sud-Kivu, sur les méthodes d’enseignement des élèves avec un faible niveau d’éducation.

C’était au cours d’une formation de 2 jours, organisée dans le cadre de son programme Ujuzi kwa wote, exécuté par l’Association des précepteurs pour combattre l’échec et l’inadaptation (APEI), en collaboration avec les structures U-Report, GEP et COSMOS.

Wilondja Sony, PCA de APEI, affirme que ce programme soutient la redynamisation des centres de rattrapage scolaire, en faveur des adolescents et jeunes en milieu préurbain.

«Dans le processus d’enseignement et apprentissage, il faut une formation continue. On doit toujours se ressourcer et se mettre à jour pour faire face aux enjeux du moment. Un enseignant qui ne se ressource pas ne peut pas évoluer et son action didactique n’aura pas d’impact dans la société. C’est pourquoi nous avons organisé cette formation, pour mettre à niveau les enseignants, les recycler surtout sur les méthodes en répondant à la question de comment enseigner les élèves qui ont un niveau bas,» déclare-t-il.

De leur côté, les bénéficiaires soulignent l’importance de cette capacitation. Ils remercient les organisateurs pour les nouvelles connaissances reçues. Ces derniers comptent améliorer leur méthodologie d’enseignement pour le bien des enfants et des jeunes.

«Nous encadrons les enfants par niveau, ce qui demande beaucoup de techniques pour enseigner les matières. Et on nous a appris beaucoup de techniques, c’est pourquoi nous sommes à présent outillés. Cette formation va nous permettre de remettre nos enfants à niveau et nous avions décidé de mettre en pratique les techniques reçues à partir de demain pour permettre à nos enfants de se rattraper,» explique Henri Mukomole, Directeur du centre de rattrapage scolaire de Kalwa.

Notons que cette formation qui s’est déroulée à Mudaka de mardi à ce mercredi, a connu la participation de 6 enseignants, ainsi que le Directeur du centre.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.