0 3 minutes 4 mois

Le Programme Élargi de Vaccination (PEV) annonce l’introduction des deuxièmes doses des vaccins anti-rougeoleux (VAR 2) et anti-poliomyélite inactivé (VPI 2) en faveur des enfants, dans la ville de Mbandaka en Équateur.

L’information a été livrée samedi lors d’un briefing avec des jeunes membres de la communauté U-Report, des Veilleurs du Web, des Enfants Reporters de l’UNICEF, ainsi que des enfants membres du comité urbain des enfants.

Lors de cette séance tenue à la Division provinciale de la santé, des responsables du PEV ont indiqué que ces deuxièmes doses viennent faire face à la résurgence des épidémies de rougeole et de poliomyélite en RDC.

Le PEV ajoutera dans son calendrier de vaccination les deuxièmes doses des vaccins anti-rougeoleux et vaccin anti-poliomyélite inactivé. Car ces doses additionnelles contribueront efficacement à l’amélioration la couvertures vaccinale en VAR et VPI,” a expliqué notre source.

Pour le PEV, il s’agit donc d’offrir une seconde chance de vaccination aux enfants n’ayant pas été immunisés à leurs premières années de vie. Le vaccin est créé pour permettre à l’organisme de developper les défenses naturelles pour lutter contre les maladies.

La vaccination s’étend jusqu’aux 15 premiers mois suivant la naissance de l’enfant. Mais avant, le PEV veut former des prestataires de service à tous les niveaux de la pyramide sanitaire dans l’introduction de ces secondes doses des vaccins.

Notons que les vaccins sauvent des millions de vies chaque année à travers le monde. Les deux raisons essentielles de se faire vacciner sont de se proteger soi-même et de proteger son entourage. Les vaccins protegent contre des maladies potentiellement mortelles ou qui peuvent entrainer la paralysie ou autres complications. Ils

Des vaccins protègent la femme enceinte de maladies graves et permettent aux enfants de grandir en bonne sante. Ils protègent contre nombreuses maladies, comme la rougeole, la méningite, la poliomyélite, la tuberculose, la fievre-jaune, le Covid-19, Ebola et autres maladies graves.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.