0 3 minutes 5 mois

C’est au total 18 enfants, anciens rebelles ADF, qui viennent d’être réinsérés dans la communauté, après avoir reçu un encadrement de trois mois, dans la ville de Beni au Nord-Kivu.

Ces enfants, parmi eux 11 filles, ont été réinsérés par l’ONG américaine Bridgeway Foundation, qui assure que ces enfants ne constituent plus un danger pour la communauté.

Ils ont été remis ce lundi 18 décembre aux autorités locales, parmi eux des responsables du Programme de Démobilisation, Désarmement, Relèvement Communautaire et Stabilisation (P-DDRCS).

«Ces enfants ont suivi d’abord une séance de prise en charge psychosomatique, suivie de la déradicalisation et en dernier lieu un soutien économique pour leur réintégration communautaire, à travers le mécanisme mis en place par le gouvernement congolais qui a fait le tressage de ces enfants après leur réintégration et c’est à ce titre que nous remettons les PV et les détails de ces enfants qui jadis étaient dans ce groupe armé,» déclare à Actualite.cd, Sekombi Katondolo, chef de mission de Bridgeway.

Celui-ci ajoute que certains de ces enfants en âge scolaire, ont repris les études, et d’autres apprennent différents métiers. C’est notamment la menuiserie, la mécanique ou la coupe et couture.

Sukisa Joseph, Coordonnateur provincial adjoint du P-DDRCS au Sud-Kivu, rassure qu’un suivi de l’intégration de ces enfants dans la communauté est fait.

« Les enfants ont été visités par le programme qui est chargé de comprendre est-ce que c’est vrai les enfants sont là ou pas. On devait officialiser ça devant tous les agents et partenaires et comprendre qu’il n’y a pas question de polémiquer dans la zone mais c’est question de redresser les choses pour atterrir à une paix durable,» indique-t-il.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.