0 2 minutes 6 mois

Les enfants ne sont pas épargnés par la maladie de variole de singe dite Monkey-Pox, dont des cas continuent d’être rapportés dans plusieurs zones de santé de la province du Sud-Kivu.

Depuis octobre dernier, au total 24 enfants ont été touchés par cette maladie, a annoncé la Division provinciale de la santé à Watoto News.

Dans un entretien, Dr Freddy Siaguli, chargé des opérations à la DPS, affirme que parmi ces enfants, 8 ont un âge qui varie entre 0 et 5 ans. Les 16 autres ont un âge qui varie entre 5 et 15 ans.

Celui-ci demande à toute la population du Sud-Kivu d’observer les mesures barieres, qui réduisent à 80% le risque d’attraper cette maladie contagieuse.

Le Dr Freddy Siaguli rappelle que le Mpox se manifeste par une forte fièvre d’apparition brutale, des ganglions, ainsi que des éruptions cutanées avec des lésions remplies de liquide ou de pus qui finissent par se dessécher et former des croûtes.

Selon lui, ces lésions débutent au niveau des paumes des mains et des plantes de pied et peuvent même se généraliser sur tout le corps.

Il sied de noter qu’en deux mois seulement, des cas de Monkey-Pox ont été rapportés dans 9 zones de santé du Sud-Kivu, avec en tête la zone de santé de Kamituga, épicentre de cette maladie.

Patient Bulangalire, Stagiaire du CUP à Watoto News

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.