0 2 minutes 6 mois

Les activités scolaires sont suspendues depuis près d’un mois maintenant dans toutes les écoles du Centre Scolaire de Kibirizi, dans la sous division de l’EPST Rutshuru 2, au Nord Kivu.

Cette situation est due à l’instabilité sécuritaire qui sévit depuis le mois de novembre, suite à l’arrivée massive des familles des déplacés en provenance de la zone de Bambo.

Le noyau de la Société Civile de Kibirizi s’inquiète de cette situation. Il alerte sur le risque d’une nouvelle année blanche que courent les écoliers et élèves du centre scolaire de Kibirizi, après celle de 2022-2023.

Les enfants sont en risque de perdre une fois de plus l’année. Ils venaient de finir la première période mais depuis là, ils n’ont plus retourné à l’école. Vous savez nous avons accueilli ici nombreux déplacés après la chute à nouveau de Kishishe. Cette psychose avait fait à ce que les activités soient suspendues” indique cette structure.

La Société Civile de Kibirizi invite entre temps le Gouvernement congolais et ses partenaires à appuyer les familles des déplacés qui occupent les différentes salles de classes dans les écoles de la place, afin qu’ils puissent trouver des abris, et libérer ces écoles.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.