0 3 minutes 7 mois

Malgré l’interdiction de la vente des aliments thérapeutiques, par le Ministère de la santé, ces produits continuent d’être vendus dans des boutiques, kiosques et marchés dans la ville de Bukavu au Sud-Kivu.

C’est le constat fait par un reporter de Watoto News dans certains kiosques de Bukavu. Sur place, ces produits sont vendus à des enfants et des adultes, sans ordonnance médicale.

Le plympy nut est un aliment thérapeutique prêt à l’emploi, destiné au traitement de la malnutrition aiguë sévère chez les enfants.

Malheureusement, cet aliment thérapeutique est consommé abusivement par des enfants en bonne santé. Une situation qui ne peut pas être sans conséquences, selon des médecins.

Dans le but de prévenir les dangers que présente cette consommation, le président de la Fondation Kairos, Docteur Prosper Bazibuhe contacté par la Watoto News, appelle les parents à s’abstenir d’acheter ce produit pour leurs enfants.

Il demande également aux autorités de prendre des mesures pour arrêter cette pratique qui expose les enfants à plusieurs complications.

Selon lui, les enfants courent plusieurs maladies, dont le diabète, l’hypertension artérielle et plusieurs, suite au stockage excessif de graisses et d’autres vitamines contenues dans cet aliment thérapeutique.

«Le plumpy nut est une patte à base d’arachide qui se présente sous forme d’un sachet en feuille d’aluminium, rempli d’une patte brune à base d’arachide avec un goût sucré. Cela fait qu’il est apprécié par les enfants et cela constitue un danger à la population. Et cela présente un risque sanitaire pour les personnes qui peuvent en consommer tout en étant en bonne santé. C’est pourquoi nous invitons la population à s’abstenir de cette utilisation abusive car il y a des risques trop métaboliques, plusieurs maladies comme : Le diabète, l’hypertension artérielle, la goutte ainsi que l’altération ou la perturbation de la fonction rénale ainsi que la fonction hépatique,» indique-t-il.

Pour rappel, le Ministère national de la santé en partenariat avec l’Unicef, à travers les Enfants Reporters et les Enfants Parlementaires, a organisé ces dernières années, des séances de sensibilisation dans différentes provinces, pour combattre la consommation abusive du plumpy nut.

Des efforts qui ont certes eu un impact, mais qui n’ont pas encore permis de mettre fin à ce phénomène.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.