0 2 minutes 7 mois

La Société Civile de Kamituga au Sud-Kivu, dit condamner la présence des enfants et des adolescents mineurs, au sein des sites d’exploitation minière, dans cette partie de la province du Sud-Kivu.

Dans un entretien avec un reporter de Watoto News, cette structure citoyenne affirme qu’à Kamituga, la majorité des enfants savent comment exploiter de l’or.

Ce qui selon lui, pousse certains enfants à ne pas aller à l’école, et d’autres qui y vont, abandonnent avant d’avoir terminé leur parcours scolaire.

Promesse Mazambi, président de cette structure citoyenne, appelle les autorités à s’impliquer pour rapidement mettre fin à cette situation.

«Kamituga est une entité a vocation minière dont la plupart de sa population vit des revenus des activités minières. Mais parfois les enfants quittent l’école et partent directement pour faire l’exploitation d’or. Le fait qu’ils sont déjà habitués à toucher de l’argent à tout moment, ça les pousse à négliger les études. Parfois même la police s’engage pour évacuer ces enfants mais ils trouvent toujours le moyen d’y retourner,” déplore-t-il.

Selon la Société Civile, cette situation est aggravée par le fait qu’à Kamituga, il n’y a pas de centres d’encadrement des enfants.

Vu qu’il n’y a pas d’espace ou de centre d’encadrement des enfants, ils finissent toujours par regagner les carrières minières,» explique Promesse Mazambi.

Celui-ci demande l’implication des autorités à tous les niveaux pour mettre fin à cette pratique. Selon lui, c’est notamment en installant des centres d’encadrement, en faveur des enfants scolarisés et non scolarisés.

Il demande également aux responsables des carrés miniers de prendre conscience des dangers que courent ces enfants, et cesser de les utiliser dans leurs activités.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.