0 3 minutes 9 mois

Le bureau de l’UNICEF au Sud-Kivu dit être déterminé à répondre efficacement aux attentes des communautés de la province. Il l’a dit lors de la revue annuelle des activités planifiées et réalisées par les partenaires étatiques et non étatiques de l’UNICEF, au cours de l’année 2023.

Au cours de ces assises, l’UNICEF a appelé ses partenaires à revisiter les interventions programmées dans le programme de Coopération RDC-UNICEF 2023 2024, afin de déterminer des actions prioritaires pour l’exercice 2024.

“Les présentes assises, qui se tiennent à une année de la clôture du Programme de coopération RDC-UNICEF 2020-2024, constituent pour nous, une occasion d’apprécier ensemble les efforts fournis dans la mise en œuvre et de tirer des leçons devant contribuer à éclairer le nouveau programme 2025-2029 dont les réflexions internes ont déjà commencé avant de s’étendre à toutes les parties prenantes,” a déclaré Mme Faiza Meguellati, Représentante du chef de Bureau de l’UNICEF.

De sa part, Jonas Fikiri, chargé de suivi et évaluation au Bureau de l’UNICEF, a présenté le niveau de progrès des indicateurs de performances. Selon lui, les total de fonds alloués par l’UNICEF aux partenaires est de 35,2 millions de dollars américains. Jusqu’ici, 25.8 millions ont été dépensés, soit un taux de dépense de 73% pour la province du Sud-Kivu.

“L‘UNICEF a dépensé directement 6.911,007$ sans passer par ses partenaires d’exécution pour acheter des intrants du Programme (Médicaments, vaccins, plumpinut, matériels, kits scolaires, etc)” a-t-il déclaré.

Par ailleurs, Jonas Fikiri indique que l’UNICEF travaille avec ses partenaires, pour renforcer sa redevabilite. En 2023, l’UNICEF a travaillé avec 28 partenaires dont 9 du Gouvernement et 19 de la Société Civile.

Parmi les défis à relever, l’UNICEF note le retard de croissance de 48% dans le secteur de la Nutrition au Sud-Kivu. Mais également dans le domaine de l’assainissement, où seulement 16.2% de la population du Sud Kivu utilisent des installations sanitaires améliorées contre une moyenne nationale de 32.6%.

En santé, un enfant de 12-23 mois sur deux n’avait pas été complètement vacciné avant de fêter son premier anniversaire. Et dans le domaine de l’éducation, 18.4% d’enfants en âge de fréquenter l’école primaire étaient en dehors du système scolaire. Dans le domaine de la Protection, 28.2% d’enfants du Sud Kivu n’étaient enregistrés à l’Etat civil.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.