0 2 minutes 8 mois

Il s’agit de plus de 70 élèves de deux classes de l’Institut Misha, dans la ville de Baraka au Sud-Kivu, qui sont obligés de rester à la maison.

C’est depuis la matinée de ce lundi 9 octobre, que les toits de leurs classes, ainsi que le bureau de l’école, ont été emportés par un vent violent.

Moïse Buyane, Préfet de cette école, affirme que l’incident est survenu aux environs de 8 heures du matin.

Les élèves de ces classes ont été contraints de regagner leurs domiciles et ont donc raté la matière de la journée.

Le responsable de l’école demande une assistance d’urgence pour la réhabilitation de ces classes, et permettre aux élèves de continuer à suivre les cours.

«Je suis très désolé de cette situation qui vient causer une crise au sein de notre école. Cela fait que les élèves ne puissent pas étudier autant de jours car on ne sait pas quand la réhabilitation aura lieu. Nous demandons aux autorités et aux personnes de bonne volonté de nous venir en aide pour l’intérêt supérieur de l’enfant,» a-t-il déclaré.

Il sied de signaler que même si aucun dégât humain n’a été enregistré, des fournitures de bureau et autres documents ont été endommagés.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.