0 3 minutes 9 mois

C’est une triste réalité, la vie que mène Rodriguez, un enfant de Bukavu, obligé de mendier chaque jour avec son père aveugle, pour sa survie. Cet enfant de 10 ans qui n’a jamais mis le pied à l’école, voit son avenir hypothéqué.

Privé d’amis et contraint de se lever aux aurores, Rodriguez et son père se rendent chaque jour en ville en quête d’une aide incertaine.

Avec sa mère qui les a abandonnés et son père atteint de diabète, de nombreuses interrogations surgissent quant à l’avenir de cet enfant, initié malgré lui à une existence précaire.

L’aube marque le début d’une longue journée pour Rodriguez et son père. A 8 heures déjà, ils doivent se débrouiller pour trouver un moyen de transport afin de se rendre dans les zones les plus propices à la mendicité.

Leur quête quotidienne pour quelques ressources de survie les confronte à des dangers, à l’exploitation et à l’incertitude permanente.

« J’aurai aimé aller à l’école comme tant d’autres enfants de mon village. Mais chaque jour, je dois me réveiller tôt pour accompagner mon papa à mendier dans la rue » déclare-t-il à Watoto News.

Celui-ci ajoute qu’il est l’ainé de sa famille. Et donc pour manger, il doit accompagner son père.

« A part mes deux petites sœurs, je n’ai pas d’autres amis car je suis obligé d’être le guide et les yeux de mon père qui est aveugle », a-t-il expliqué.

Comment Rodriguez peut-il échapper à ce cercle vicieux de mendicité ? Que faire ? Quelles opportunités lui sont offertes pour obtenir une éducation et réaliser ses rêves ? Autant de questions sans réponses, pendant que Rodriguez, sans assurance, demeure dans l’incertitude.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.