0 5 minutes 8 mois

Le Programme des jeunes ambassadeurs de la paix du Sud-Kivu a été lancé ce jeudi 21 septembre 2023 à Bukavu, à l’occasion de la journée internationale de la paix. Dans son adresse, Emmanuel Tshibangu, chargé de l’éducation à l’UNICEF au Sud-Kivu, a expliqué la mission de ces ambassadeurs de la paix, qui sont appelés à promouvoir la cohésion sociale, la consolidation de la paix et la cohabitation pacifique.

Premièrement, celui-ci souhaite que demain s’il y a un conflit, on puisse recourir aux ambassadeurs de la paix, parce que dans leur mission, il y a la résolution des conflits.

«Nous savons très bien que la journée internationale de la paix, est une grande journée pour chacun de nous, parce que nous avons tous besoin de la paix. Non seulement pour le pays, mais aussi dans nos familles, dans nos institutions, dans nos cœurs. La paix est une valeur qui s’impose, c’est pourquoi la journée d’aujourd’hui doit nous interpeller. Pour certains, ça peut être des mots, des simples phrases. Sans la paix c’est difficile de consentir à un développement durable,» a-t-il indiqué.

Dans une province où le tribalisme peut régner et faire à ce que les gens se divisent, Emmanuel Tshibangu pense que les ambassadeurs de la paix peuvent aider à la cohabitation pacifique dans la communauté.

«Au moment où nous avons des problèmes de division dans notre communauté, ce sont eux qui peuvent nous aider à promouvoir la culture de la paix, la consolidation de la paix. Et c’est par cette occasion que nous avons bénéficié aujourd’hui du lancement du programme des jeunes ambassadeurs de la paix au Sud-Kivu. Nous sommes très heureux de féliciter tous ceux qui se sont donnés pour qu’aujourd’hui cela ne soit pas des mots, mais une réalité,» déclare-t-il.

Pour le Chargé de l’éducation à l’UNICEF, la présence des ambassadeurs de la paix doit être une valeur ajoutée pour la province du Sud-Kivu, à quartiers leurs avenues, localités, villages et groupements.

«Il est vrai que nous attendons d’eux beaucoup maintenant. Ce n’est pas seulement les voir sortir et porter leur slogan, leurs objectifs, mais nous attendons d’eux beaucoup. Commençant par le comité de pilotage provincial, jusqu’à tous les comités urbains, communaux et autres, nous attendons d’eux beaucoup. La redynamisation de tous les comités, de tous les clubs de paix. Nous attendons d’eux la mise en place de la charte des ambassadeurs de la paix, de voir que grâce à eux, beaucoup de choses ont été construites et investies. Nous attendons que grâce à eux, on puisse répertorier de moins en moins de conflits,» souhaite-t-il.

Emmanuel Tshibangu insiste sur le caractère bénévole de cette mission. «Ne vous engagez pas parce qu’il y a des cadeaux qu’on vous donnera. Il n’y en aura pas. Vous vous engagez parce que vous avez décidé personnellement et individuellement d’être des véritables acteurs de changement positif dans vos communautés. Vous vous êtes engagés à être des bâtisseurs de la paix. Nous voulons qu’à travers vous, la province du Sud-Kivu puisse être transformée ».

Et d’ajouter : « Si on se retrouvait dans un coin du pays où nous avons un risque plus élevé d’avoir des conflits, nous avons pensé qu’on aura besoin des ambassadeurs parce que c’est eux qui peuvent prévenir les conflits. La mission des ambassadeurs est grande. C’est vous les acteurs sur qui nous voulons bâtir un monde meilleur, plein d’espoir. Changeons le visage de ce monde en amenant les bonnes valeurs des ambassadeurs de la paix.»

Signalons que la mise en place de ce programme des jeunes ambassadeurs intervient après que ces derniers aient été formés par l’UNICEF en mai dernier, sur l’éducation à la paix.

Dans leur travail quotidien, ces derniers seront sous la coordination du noyau provincial de pilotage du Programme d’Education et Consolidation de la Paix (PBEA), et seront accompagnés par les autorités locales car la paix est une affaire de tous.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.