0 3 minutes 8 mois

Lors du lancement ce jeudi du Programme des jeunes ambassadeurs de la paix au Sud-Kivu, Adams Barochi, Coordonnateur du noyau provincial de pilotage du PBEA, a affirmé que l’objectif est d’avoir un ambassadeur de la paix dans chaque ménage de la ville de Bukavu.

Dans un entretien avec Watoto News, celui-ci promet l’accompagnement du PBEA à ces jeunes ambassadeurs, afin qu’après la ville de Bukavu, le Programme puisse être effectivement installé dans les différents territoires de la province.

Les ambassadeurs de la paix sont des jeunes que nous avons formés sur l’éducation à la paix. Ils sont venus de plusieurs plateformes, notamment U-Report. Ce sont des jeunes que nous allons accompagner tout au long de leur travail, parce que c’est un travail qui ne va pas se limiter aujourd’hui. C’est un travail continu” indique-t-il.

Adams Barochi ajoute que ces ambassadeurs de la paix seront dans la communauté pour sensibiliser les habitants sur la cohabitation pacifique.

Nous sommes dans un pays déchiré par des conflits, et si on reste bras croisés, notre communauté risque d’être décimée suite à ces conflits. Nous les avons formés, et après cette formation, nous les avons regroupés par clubs de paix, dans chaque commune, chaque quartier et chaque avenue. Parce que vous savez que notre objectif est que chaque ménage ait un ambassadeur” précise-t-il.

Le Coordonnateur du noyau provincial de pilotage du PBEA, dit vivement attendre de ces ambassadeurs de Bukavu, Minova, Baraka et Uvira, une forte implication pour la diminution des violences liées aux conflits, et surtout la mise en place des mécanismes efficaces de prévention des conflits et promotion de la culture de la paix dans leurs milieux.

Pour rappel, c’est ce jeudi 21 septembre que le Programme des jeunes ambassadeurs de la paix au Sud-Kivu a été lancé par le Ministre de l’Education, David Mubalama.

Après la cérémonie de lancement intervenue à l’Athénée d’Ibanda, s’en est suivi une caravane de sensibilisation sur la paix, jusqu’au Collège Alfajiri, où la suite des activités culturelles ont été faites.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.