0 3 minutes 9 mois

Le Président de la République, Félix Tshisekedi, a officiellement lancé ce mardi 5 septembre 2023 à Kinshasa, le projet de gratuité de la maternité et des soins du nouveau-né.

Ce projet qui entre dans le cadre de la Couverture santé universelle, vise à fournir gratuitement à près de 500.000 femmes enceintes, des services de consultation et d’un accouchement assisté.

En plus, près de 500.000 nouveau-nés recevront gratuitement, au cours de leur premier mois de vie, des services néonataux adaptés à leurs besoins.

Au cours d’une cérémonie tenue à l’Hôpital militaire du camp Colonel Tshatshi dans la commune de Ngaliema, le Chef de l’Etat a indiqué que la gratuité de la maternité et des soins du nouveau-né, vise l’amélioration de la qualité des soins de santé en RDC.

Dans son discours, le Ministre de la Santé, Roger Kamba a remercié le Chef de l’Etat pour le lancement de ce projet, qui selon lui, va contribuer à la réduction de la mortalité maternelle.

Après ce lancement, le Président Tshisekedi a visité la maternité de l’Hôpital militaire du camp Colonel Tshatshi. Ici, il a félicité les femmes qui ont accouché, et a profité de l’occasion pour bercer des bébés.

Pour rappel, le taux de mortalité maternelle en RDC est l’un des plus élevés au monde. L’OMS rapporte environ 1.000 décès sur 100.000 naissances.

L’un des moyens de réduire ce taux de mortalité est évidemment, l’amélioration de la couverture des soins. Les autorités s’activent également pour augmenter l’accès aux soins de qualité, pendant la grossesse et l’accouchement, dans les milieux ruraux et autres entités difficilement accessibles.

Au cours d’une réunion tenue récemment au Ministère de Santé, le Coordonnateur du Conseil National de la Couverture Santé Université (CNCSU), Dr Polydore Mbongani Kabila, a indiqué que pour l’instant, 26 des 35 zones de santé de la ville province de Kinshasa sont ciblés.

Ici, il y a près de 200 hôpitaux généraux et centres de santé confondus qui ont été sélectionnés pour cette gratuité. Les 9 autres zones de santé de Kinshasa sont en phase de finalisation des travaux.

Dans un premier temps, quatre provinces sont d’abord concernées. Il s’agit de Kinshasa, Kasaï-central, Sud-Kivu et Kwilu. Ce programme appuyé par la Banque Mondiale, devrait ensuite s’étendre sur d’autres provinces.

Auteur/autrice