0 3 minutes 8 mois

Le Président de la République, Félix Tshisekedi demande au Gouvernement d’instaurer les cantines scolaires au sein des écoles primaires en RDC.

Il l’a dit lors du Conseil des ministres, qu’il a présidé ce vendredi 20 octobre à Kinshasa, en présence de tous les membres du Gouvernement.

Selon le compte-rendu de cette réunion, lu par le Ministre de la communication, ce projet de cantines scolaires rentre dans le cadre des dispositifs de réformes encadrant la poursuite de la mise en œuvre de la gratuité de l’enseignement de base.

Le Président de la République a rappelé la nécessité d’instaurer les cantines scolaires au sein des établissements scolaires, pour la restauration de nos enfants. Car la capacité d’ingérence et de concentration propre à chaque enfant, est largement tributaire de l’énergie qui le transcende, elle même dépendant d’une alimentation saine et équilibrée,” rapporte le Ministre Patrick Muyaya.

Au cours de cette réunion, le Chef de l’Etat a rappelé que le budget de l’année 2023-2024 prévoit des fonds à allouer à ce projet de cantines scolaires.

Le projet sera implémenté dans une dizaine d’écoles pilotes, avant d’être progressivement disséminé dans les autres.

“Le Président de la République a appelé le Gouvernement à définir dès à présent, la méthodologie d’opérationnalisation des cantines scolaires, pour une implémentation dans une dizaine d’écoles pilotes, particulièrement celles localisées dans les milieux comportant beaucoup d’élèves provenant de couches sociales défavorisées. Le ministre de l’EPST a été chargé de présenter une feuille de route y relative,” note ce compte-rendu.

Des élèves bénéficient de cantines scolaires dans un projet PAM-FAO-UNICEF à Runingu, Uvira © Watoto News

Signalons que depuis une vingtaine d’années en RDC, différentes organisations humanitaires appuient des projets de cantines scolaires dans certaines écoles, dans des milieux post conflits.

Selon ces organisations, les cantines scolaires ont prouvé leur succès, vu qu’elles permettent non seulement l’assimilation des cours par les écoliers, mais diminuent aussi sensiblement le taux d’abandon des études, et contribue à la lutte contre la malnutrition chez les enfants.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.