0 3 minutes 4 mois

Plus de 110 jeunes adolescents vulnérables encadrés dans des centres de formation appuyés par l’UNICEF à travers l’EPST, viennent de recevoir des kits d’apprentissage à Miti, Kavumu et Katana, dans le territoire de Kabare au Sud-Kivu.

Les cérémonies de distribution de ces kits sont intervenues ce jeudi 11 janvier dans ces trois centres, au lendemain de la distribution des kits à des centaines d’autres bénéficiaires de 3 communes de la ville de Bukavu.

Les bénéficiaires, qui sont des jeunes et adolescents vulnérables identifiés par les équipes de l’EPST, viennent de différentes filières, allant de la coupe et couture à la menuiserie, maçonnerie, vannerie, savonnerie et autres.

Ces derniers disent remercier l’EPST et l’UNICEF pour ces kits, qui vont leur permettre d’apprendre dans des conditions optimales.

J’ai reçu des pagnes, des ciseaux, un cahier ministre, des aiguilles. Je remercie l’UNICEF pour cette aide. Je suis vraiment contente. Dans nos ateliers c’était principalement des théories et des pratiques limitées faute de matériels. J’ai déjà 2 mois de formation, mais j’ai déjà quelques notions,” confie Nathalie Faida, bénéficiaire.

Je remercie les donateurs parce que ces matériels vont m’aider à bien apprendre. On manquait déjà comment apprendre. Je crois sincèrement que cette formation va changer ma vie,” déclare à son tour Furaha Mirindi, une autre bénéficiaire.

Du côté de l’EPST, l’on rassure que ces kits ne vont que permettre l’apprentissage de ces enfants, en servant comme matériel didactique, avant qu’un autre lot de kits de réinsertion ne leur soit remis à la fin de la formation.

Ce sont des matériels didactiques, à partir desquels les maîtres artisans formateurs vont apprendre. Pour ceux de coupe et couture par exemple, on a distribué des pagnes, des ciseaux, des mètres rubans ainsi de suite. Ils ne doivent pas s’habiller les habits qu’ils vont coudre. Ils doivent les vendre et acheter d’autres pagnes et continuer à apprendre. C’est après leurs 10 mois de formation qu’on va leur donner des kits de réinsertion socio économique,” a déclaré mardi Léon Musagi, chef de division chargé des services généraux à la direction provincial de l’EPST.

Signalons que plusieurs milliers d’apprenants ont déjà été formés en métiers au Sud-Kivu, dans le cadre de ce projet de résilience en éducation formelle et non formelle de l’EPST, exécuté avec l’appui financier de l’UNICEF. Cette année, environ 300 jeunes seront formés dans les sites de Bukavu et ses environs, alors que d’autres sont formés en territoires de Walungu, Mwenga et autres.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.