0 2 minutes 5 mois

Un jeune garçon a été tué par un présumé militaire, la nuit de jeudi à ce vendredi 5 janvier 2024 à Miti, dans le territoire de Kabare au Sud-Kivu, rapporte la Société Civile locale.

A en croire cette structure, c’est au cours d’une dispute dans un débit de boisson que ce dernier a tiré sur le jeune d’une vingtaine d’années, qui a perdu la vie sur le champ.

C’était aux environs de 21 heures à quelques mètres de l’école Divin Maître. Le militaire voulait ravir le téléphone du jeune qui s’est opposé, et c’est là qu’il a directement tiré sur lui à bout portant, au niveau de la poitrine, et il est décédé sur place,” déclare Rodrigue Munguakonkwa, Président du cadre de concertation de la société civile de Kabare.

Pour exprimer leur mécontentement, des habitants de la place ont barricadé la route nationale N⁰2 Bukavu-Kavumu au niveau de Mululu dès la matinée, brûlant des pneus sur la chaussée.

Ces derniers exigent que l’auteur de ce meurtre soit jugé conformément à la loi‚ mais également que l’unité locale des FARDC soit remplacée, déclare la Société Civile.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.