0 2 minutes 7 mois

Des forces vives de la ville de Mbandaka en Équateur expriment leur indignation, à la suite du passage à tabac lundi dernier d’une élève de 1ère année des humanités, par son enseignant, dans une école du chef-lieu de la province de l’Equateur.

A en croire des sources contactées par un correspondant de Watoto News, affirment que cet enseignant aurait sérieusement tabassé cette élève, jusqu’à perdre connaissance.

C’est une élève de 17 ans, en 1ère année coupe et couture, que cet enseignant a frappé sous prétexte qu’elle dérangeait,” affirme une source au sein de cette école.

Cette élève a été acheminée d’urgence à la Clinique Bongisa Libota, où elle s’est rétablie après des soins.

Pour le Reseau communautaire de protection de l’enfant (RECOPE), cet acte est inconcevable dans une école qui devrait pourtant promouvoir les droits des enfants.

John Otabini, président de cette structure, affirme que pire, l’enseignant qui aurait frappé l’élève n’est ni pas le Directeur de discipline, et n’enseigne même pas dans cette classe.

Il appelle à une enquête, ainsi que des sanctions exemplaires, en vue de décourager les cas de passage à tabac des enfants dans les écoles de Mbandaka.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.