0 2 minutes 7 mois

Les parents des hauts-plateaux de Kalehe au Sud-Kivu, sont appelés à scolariser leurs enfants, filles et garçons, afin de leur préparer un meilleur avenir.

A en croire les témoignages recueillis par un correspondant de Watoto News sur place, nombreux parents de la zone initient leurs enfants aux travaux champêtres dès le bas âge, au lieu de les envoyer à l’école.

Nos sources justifient cette situation par la précarité dans laquelle vivent nombreux ménages des hauts-plateaux, ainsi que le manque de sensibilisation des parents.

Bisengimana, 14 ans, rencontré avec 8 chevrons sur la tête, affirme qu’il n’a jamais fréquenté le chemin de l’école. Depuis ses 10 ans, il aide son père, scieur.

Mon père est un scieur et depuis que j’ai obtenu mes 10 ans, il a commencé à m’apprendre son métier. Jusqu’aujourd’hui, je gagne déjà quelque chose de mes forces, au lieu de voler les bien d’autrui, vu que je n’étudie pas,” témoigne-t-il.

Il sied de noter que l’article 43 de la constitution de la RDC stipule que l’enseignement primaire est obligatoire pour tous les enfants. Il est également gratuit dans les établissements publics.

Cette disposition constitutionnelle est appuyée par l’article 38 de la loi portant protection de l’enfant en RDC, qui précise que les parents ont l’obligation d’envoyer leurs enfants à l’école, sans aucune discrimination. La même loi ajoute que l’Etat garantit le droit de l’enfant à l’éducation en rendant “obligatoire et gratuit” l’enseignement primaire public.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.