0 2 minutes 8 mois

A Kabare, plusieurs enfants sourds-muets se heurtent à de nombreux défis, notamment le manque d’accès à l’éducation et aux services de santé adaptés à leurs besoins spécifiques.

C’est ce que confirme Baraka Prince, expert dans l’encadrement des enfants sourds-muets dans le village de Karhanda. Il l’a fait savoir dans un entretien avec un volontaire de Watoto News, ce mercredi 11 octobre 2024.

Le pire, à en croire cet expert, est que très peu de personnes s’intéressent à la situation de cette catégorie d’enfants, dans cette zone rurale où plusieurs problèmes d’ordre infrastructurel et mental sont immenses.

Ce qui fait que même trouver un cadre approprié pour l’encadrement de ces enfants, demeure un casse-tête.

Ici à Karhanda, certaines autorités ne se donnent pas à fond dans l’encadrement des enfants sourds-muets.
Pourtant, même s’ils vivent dans une zone rurale, ils ont droit à une éducation équitable comme d’autres personnes. Dans notre centre d’encadrement des enfants sourds-muets à Karhanda, nous faisons tout pour que ces enfants se sentent considérés au même rang que les autres,”
déclare-t-il.

Et d’insister : “Ils ont moins d’opportunités d’éducation, de développement personnel et d’intégration sociale, ce qui limite leurs perspectives d’avenir et leur participation à la vie communautaire,” note Baraka.

Prince Baraka appelle ainsi le Gouvernement et ses partenaires à mettre en place des mesures, visant l’amélioration de l’accès à l’éducation et aux services de santé adaptés, pour les enfants sourds-muets, dans le territoire de Kabare au Sud-Kivu.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.