0 3 minutes 8 mois

C’est dans la sous-division de l’EPST Fizi 1 que ces 2.000 écoliers déplacés de 7 écoles primaires, reçoivent ces kits scolaires offerts gratuitement par l’organisation Save the Children.

Le lancement de la distribution de ces kits est intervenu ce lundi 2 octobre à l’école primaire Kichula, secteur de Mutambala en territoire de Fizi.

Kabwe, un élève de 6e année primaire à l’EP Kichula est satisfait puisqu’il a un cartable qui protège ses effets scolaires de la pluie.

« Mes cahiers étaient exposés, surtout quand il pleuvait. Mais avec le sac à dos qu’on vient de me donner, mes cahiers seront protégés, » indique-t-il.

Un motif de satisfaction pour le Directeur de cette école, qui explique les conditions difficiles dans lesquelles les écoliers étudient depuis la rentrée.

Au moment de la rentrée scolaire, avec l’afflux d’élèves déplacés, nous ne pouvions pas les chasser au motif de ne pas avoir les objets classiques, y compris l’uniforme et les souliers. Certains enfants n’avaient même pas un cahier. Cette assistance traduit la signification de votre nom, celle de sauver les enfants,» a déclaré M. Ezéchiel.

A en croire Save the Children, l’objectif est d’accompagner l’éducation des enfants déplacés pour l’année scolaire 2023-2024, en vue de leur donner la chance d’étudier, en dépit de leur déplacement.

Une œuvre saluée par des parents, dont la majorité sont des déplacés. Ces derniers disent être soulagés par la dotation de ces kits scolaires dont ils étaient incapables de se procurer.

« Je suis très contente aujourd’hui de voir mes trois enfants bénéficier de ces fournitures scolaires. Pour leur acheter chacun les deux cahiers qu’ils portaient en main, il m’avait fallu cultiver pour de l’argent pendant des jours,» confie Chantal, parent d’élèves.

Le kit scolaire offert par Save the Children est constitué de sac à dos, des cahiers, stylos, crayons et boites mathématicales.

Les bénéficiaires sont des écoles primaires Kichula, Tubondo, Ima, Mizeituni, Kafolo, Aamba, Maendeleo et Mtongachimu.

Signalons qu’au lancement, le Directeur de l’école primaire Kichula, M. Ezéchiel a soulevé d’autres difficultés et besoins qui persistent chez ces élèves déplacés, notamment la disponibilité des uniformes et l’alimentation. Il précise un bon nombre d’enfant n’ont pas d’uniforme et vivent dans de familles d’accueil avec un accès alimentaire limité.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.