Tony Mwaba
0 2 minutes 9 mois

Les enseignants des écoles primaires des chefs-lieux des provinces reçoivent actuellement 481.413 Francs congolais par mois, selon les données rendues publiques par le Ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique (EPST).

Il s’agit d’une hausse de 210%, selon le Ministère, qui précise qu’avant la mise en œuvre de la gratuité de l’enseignement, ces enseignants recevaient seulement 155.130 FC.

Dans une note rendue publique, l’EPST indique que les enseignants des écoles primaires de Kinshasa et Lubumbashi reçoivent même plus que ça. Ces derniers ont 541.577 FC, contre 168.728 FC avant la gratuité.

Ce sont les enseignants du primaire des territoires qui sont encore aujourd’hui à 398.000 FC. Avant la gratuité, ils ne recevaient que 155.130 FC.

Lancée en 2019 par le Chef de l’Etat, la gratuité de l’enseignement qui ne concerne que les écoles primaires, a également eu un impact sur la prise en charge des enseignants au niveau des écoles maternelles et secondaires.

Dans les chefs-lieux des provinces, les enseignants de maternel et du secondaire reçoivent actuellement un salaire mensuel de 351.413 FC, alors qu’avant la gratuité, ils avaient également 155.130 FC. En territoires, ces derniers touchent 268.000 FC, contre eux aussi, 155.130 FC avant la gratuité.

Des écoliers de l’Athénée d’Ibanda. ©Watoto News

Par ailleurs, les frais de fonctionnement ont été doublés pour quasiment toutes les écoles. A ce jour, l’Etat prend en charge 65.532 écoles, contre 41.739 avant la mise en œuvre de la gratuité.

Ces écoles comptent plus de 20 millions d’élèves (6 millions de plus qu’avant la gratuité). Ce qui fait que l’enveloppe mensuelle salariale est passée de 70 à 236 milliards de Francs congolais.

Auteur/autrice