0 2 minutes 5 mois

La situation des déplacés regroupés dans le camp de Birindule, dans la chefferie de Bwito, territoire de Rutshuru au Nord-Kivu reste critique, suite à la poursuite des affrontements entre les Forces Armées de la RDC et les combattants du M23.

Des sources sur place contactées par un correspondant de Watoto News ont signalé mercredi le décès d’un enfant âgé d’au moins quatre ans, des suitesde la faim, dans ce site de déplacés.

Cet enfant et sa famille avaient fui les violences à Kitchanga pour trouver refuge dans cette partie de la chefferie de Bwito.

Après s’être évanoui, l’enfant a été transporté à l’hôpital. Malheureusement, dix minutes plus tard, il est décédé. Le nombre de déplacés augmente rapidement à Birindule. Malheureusement, nous sommes incapables de leur apporter une aide adéquate. Ils manquent cruellement d’eau, de médicaments et de nourriture“, a déclaré Paris Mastaki, membre d’une organisation de la société civile à Bwito.

Depuis le début du conflit impliquant le M23, le village de Birindule a accueilli des réfugiés en provenance de diverses régions. En 2023, des habitants fuyant les combats à Tongo, Kiwanja et Rutshuru se sont réfugiés dans ce village.

En 2024, de nouveaux groupes de déplacés en provenance de Mweso, Kitchanga et Katwiru ont rejoint ce village. Paris Mastaki souligne l’urgence pour le gouvernement congolais et les organisations humanitaires de prendre des mesures immédiates pour venir en aide à cette population qui vit dans des conditions inhumaines.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.