0 3 minutes 2 semaines

Les jeunes de province de la Tshopo ont été encouragés ce jeudi à se lancer dans l’entrepreneuriat, pour contribuer au développement de la province.

C’était au cours d’un échange citoyen organisé par le parlement d’enfants et de jeunes à Kisangani.

“J’ai constaté que notre province n’a pas assez d’entrepreneurs, des gens qui ont des grandes sociétés qui fonctionnent et qui donnent du travail. J’encourage cette jeunesse à être ambitieuse”, a déclaré aux jeunes, le sénateur Jean Bamanisa Saidi.

En amont, Jean Bamanisa Saidi a appelé cette jeunesse au travail avant de plaider pour sa formation dans le choix des secteurs importants à entreprendre, pour le cas de la ville de Kisangani et de province de la Tshopo.

” Il faut encadrer cette jeunesse. Elle doit également travailler pour arriver à sa formation adéquate et à son intégration dans la société. Ce qui demande une certaine visibilité, vision aussi des leaders et de cette jeunesse, qui doit savoir quels sont les différents secteurs qui soient intéressants pour cet entrepreunariat” indique-t-il.

Et d’insister : ” Aujourd’hui on sent que la jeunesse congolaise est en train de se former, et est présente dans certaines villes. Et il est temps aussi que la jeunesse Tshopolaise puisse avoir sa place tant au niveau local qua national “.

Le sénateur Bamanisa Saidi a également encouragé les jeunes à briser les limites, de se constituer en synergie et monter des projets, d’aller vers les banques et les partenaires pour décrocher le financement, afin de mettre en place leurs entreprises.

Il a, tout de même, rassuré de travailler au niveau du sénat pour relever certains défis, notamment, sur le plan sécuritaire, en infrastructures routières et en électricité qui ne favorisent pas le climat des affaires.

Le parlement d’enfants et de jeunes dit être satisfait que cet échange citoyen ait permis aux jeunes d’échanger l’expérience, d’acquérir des nouvelles connaissances et d’être incités à un engagement citoyen pour relever les défis auxquels fait face la province.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.