0 2 minutes 5 mois

La Monusco s’engage à protéger les enfants dans les zones de conflit, en soutenant le gouvernement pour qu’il n’y ait plus d’enfants-soldats.

Bintou Keita, cheffe de la mission onusienne en RDC, le dit dans une publication faite sur Twitter.

Celle-ci insiste que chaque enfant a des droits égaux, qui doivent lui être accordés “en toutes circonstances”.

La protection de l’enfant dans les zones de conflit demeure une priorité essentielle pour la Monusco. La Mission soutient le gouvernement, pour atteindre l’objectif de zéro enfant soldat au sein des groupes armés” déclare la mission onusienne.

En 2023, la Monusco dit avoir soutenu la sortie de plus de 600 enfants des groupes armés.

Elle a également appuyé l’organisation de 38 procès contre des auteurs des cas de violation grave des droits de l’enfant, au cours desquels 12 auteurs ont été condamnés. Par ailleurs, plus de 500 points focaux ont été formés en protection de l’enfant.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.