0 3 minutes 5 mois

Le 10 janvier 2024 marque le 15e anniversaire de la promulgation de la loi sur la protection de l’enfant en République démocratique du Congo.

A cette occasion, le président du tribunal pour enfants de la ville de Kisangani, a déclaré que cette loi devait être connue et respectée par tous.

En parlant de cette loi visant à protéger les enfants, Fidèle Muya explique qu’elle définit premièrement l’enfant et qui peut être considéré comme tel. La loi donne la définition de l’enfant, les différentes catégories d’enfants et les différents profils d’enfants.

Le président du tribunal pour enfants précise qu’il existe un enfant en famille, un enfant en situation difficile, un enfant en conflit avec la loi, un enfant refusé et un enfant déplacé.

Cette loi sur la protection de l’enfant comporte différentes catégories de protection. Fidèle Muya distingue la protection judiciaire de l’enfant, la protection pénale et la protection ordinaire de l’enfant.

Le président du tribunal pour enfants de Kisangani affirme que tous les délits de droit commun et toutes les violations des droits de l’homme peuvent également impliquer des enfants en tant que victimes ou auteurs.

En ce qui concerne son application dans la ville de Kisangani, Fidel Muya a admis que cette loi a encore du chemin à parcourir. Il y a une certaine compréhension, mais aussi une certaine incompréhension.

Notons que depuis sa promulgation le 10 janvier 2009, cette loi semble être méconnue, même parmi les enfants, pour qui elle a été créée et qui devraient en être les bénéficiaires naturels.

Cette loi souffre d’un manque d’application dans la ville de Kisangani depuis sa promulgation en 2009, bien qu’elle soit à l’origine de la création du tribunal pour enfants.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.