0 2 minutes 8 mois

Une attaque rebelle attribuée aux combattants des Forces Démocratiques et alliées a ciblé la Cité d’oicha, chef-lieu du territoire de Beni au Nord-Kivu, la nuit de lundi 23 au mardi 24 octobre 2023. Les assaillants ont opéré précisément au quartier Masosi, à moins d’un kilomètre du bureau administratif du territoire.

Au cours de l’attaque, 26 civils ont péri et quelques blessés. Parmi ces victimes tuées figurent douze enfants parmi lesquels des nourrissons. Ces derniers ont ont été exécutés par armes blanches au côté de leurs mères, a rapporté le deuxième vice-président de la société civile noyau d’oicha.

Kasereka Mahamba Samuel ajoute que d’autres civils sont aussi portés disparus après cette attaque.

Ce bilan de 26 morts parmi lesquels des enfants, a été confirmé par les sources administratives locales et militaires. L’armée à travers son porte-parole, capitaine Anthony Mwalushayi qui se dit choquée par cette attaque, promet de venger les compatriotes tués.

Suite à cette attaque meurtrière, cinq véhicules affrétés par le programme alimentaire mondial ( PAM) et PAF-Africa pour assister les déplacés de guerre à Oïcha, ont été incendiés par la population en colère ce mardi 24 octobre 2023. Et la situation y est restée confuse toute la journée de ce mardi 24 octobre 2023.

Notez que cette attaque est intervenue en quelques heures seulement après le passage du commandant de la troisième zone de défense dans la zone qui s’y est rendu pour évaluer les opérations militaires.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.